Texte : Diane Laberge et Annie Lafrance; Photo : Sucrerie de la Montagne

Les Beaucerons s’y connaissent dans l’art de vivre. On n’a qu’à aller faire un tour du côté de Frampton pour s’en apercevoir. C’est dans le décor bucolique de ce village de Beauce que le sympathique Pierre Faucher crée de véritables partys de sucre.

À 60 km de Québec, les Appalaches en fond de scène, il se passe ici quelque chose de peu commun. « On crée du gros bonheur à l’état brut. » Sur la terre de ses ancêtres, Pierre Faucher exploite une cabane à sucre ouverte à l’année depuis bientôt 25 ans. « Frampton, c’est la grande campagne. La vraie. Celle où l’on se retrousse encore les manches pour les grandes corvées. Celle où le printemps se vit en gang dans l’érablière, à grands coups d’entailles. »

Les longues tablées, il connaît. « Je suis le cadet d’une famille de 10. Quand on venait à Frampton, ma tante Clarida cuisinait pour une trâlée en tapant du pied. Avec la Cabane à Pierre, j’ai voulu conserver cet esprit festif en mariant la bouffe et la musique pour créer des moments inoubliables. »

Alimenté par toutes les histoires que lui racontait son père Jules quand il   était jeune, Pierre Faucher a construit lui-même la cabane en bois rond où s’attablent chaque jour du week-end près de 700 personnes venues s’abreuver de folklore et de traditions. On y sert encore les recettes de tante Clarida, dont les omelettes soufflées pouvaient atteindre 3 ou 4 pouces de haut. « Tout est fait maison, y compris les beans, le pain et l’incontournable tourtière. » Un petit creux? Tout le monde à la Cabane!

Inspirante érablière

Le pèlerinage printanier à la cabane à sucre est empreint de souvenirs olfactifs. De la tire d’érable chauffée et du bacon, bien sûr, mais aussi, en toile de fond, de la vivifiante odeur de la nature. La neige qui fond révèle les beautés de la forêt : la mousse qui grimpe sur les rochers, les bourgeons qui verdissent et les arbres qui pointent vers le soleil.

Comment s’en inspirer sans métamorphoser notre décoration? En injectant, ici et là, les teintes de l’érablière à notre décor contemporain. Un gris Ombre de mousse comme le lichen, une teinture de bois naturel au sol et un gris verdâtre rappelant le pin (ou l’érable). Sans oublier un accent de rouge, pour faire référence à la cabane à sucre de notre enfance.


QUE L’INSPIRATION VOUS GUIDE : Ombre de mousse; D21-6-0195-0; Collection Beauti-Tone • Pneu terra pin; D29-1-0571-3; Collection Beauti-Tone • Sienna; WST02-9; Teinture semi-transparante; Collection Beauti-Tone • Amour patriotique; NPC44-3; Collection Les parcs nationaux du Canada

Ombre de mousse Pneu terra pin Sienna